CONFÉRENCE PERFORMÉE

SAM 21 OCTOBRE / à 16h30 / au Studio de création du CNDC

Cette conférence-performée est proposée dans le cadre de la 3ème saison de “La FabriQue d’admirations et d’impertinence“, organisés par le QuaI : des rendez-vous savants, ludiques, impertinents, mêlant actes artistiques et interventions universitaires, donnés par des spécialistes, sachant ou voulant mettre en jeu leur savoir.
Les rendez-vous de la FabriQue sont ouverts et accessibles à tous les publics. Inquiets du présent, curieux du futur, si ce n’est l’inverse.

Faire avec ? Le numérique et ses nouveaux outils

Avec :
Ewen Chardronnet, journaliste, auteur et commissaire d’exposition
Sophie Fétro, Maître de conférences en design et théorie du design, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Dominique Sagot-Duvauroux, professeur d’économie, directeur de la SFR Confluences, Université d’Angers
Et les élèves de la classe d’art dramatique du Conservatoire à Rayonnement Régional de la Ville d’Angers sous la direction de Stanislas Sauphanor
Et la présentation d’une installation par les étudiants de l’ESBA-TALM Angers et de l’ISTIA sous la direction de Mathieu Delalle et Mehdi Lhommeau

Déranger la technique, tel pourrait être un enjeu créatif pour les artistes et les designers. Que signifie ce dérangement, et pourquoi le rechercher ? Qu’en est-il des machines produites par les artistes et les designers ? Ces machines dont on pourrait dire qu’elles ne servent à rien sont peut-être plus nécessaires qu’on ne le croit ou que l’on veut nous le laisser croire. Des artistes comme Jean Tinguely ou Rebecca Horn ont produit des machines à dessiner qui n’étaient pas totalement contrôlables, qui acceptaient une part d’aléas quant aux résultats à venir, de telle sorte qu’elles généraient des formes non totalement prévisibles. Assurément, il est attendu d’une machine qu’elle soit performante, efficace, qu’elle ne tombe pas en panne à chaque fois qu’on l’utilise. Pour autant peut-on imaginer une relation du design à la machine qui ne soit pas uniquement basée sur la productivité et l’efficacité à produire ? Une mission et non des moindres incombe aux artistes et designers : inventer des rapports poétiques aux machines.